Ecology Ottawa Delegates to Transportation Committee to Keep Wellington Open to People

Ecology Ottawa was at City Council’s Transportation Committee on January 26 as the committee considered a motion seeking to fully reopen Wellington to vehicles. (For background on this issue, please see our earlier post.) We’ve provided our delegation below. You can also watch the recording and check out the accompanying slide deck (PDF).

 

 

Unfortunately, the motion was approved, and Transportation Committee voted to open Wellington to cars and close the possibility of animating the space for people to walk, roll, bike, and simply exist. It now goes to City Council, who will consider the motion at their meeting on February 8.


It’s not too late to stop Wellington from being returned to cars! You can take action by emailing your councillor—including by using our form letter (click below). Let’s keep Wellington open for people!

 

Email your councillor

 

________________________________

 

Écologie Ottawa était présent au Comité des transports du Conseil municipal le 26 janvier alors que le comité examinait une motion visant à rouvrir complètement Wellington aux véhicules. (Pour le contexte de cette question, veuillez consulter notre poste antérieur.) Nous avons fourni notre délégation ci-dessous. Vous pouvez également regarder l'enregistrement et consulter les diapositives (PDF) qui l'accompagnent.

 

 

Malheureusement, la motion a été approuvée, et le Comité des transports a voté pour ouvrir Wellington aux voitures et fermer la possibilité d'animer l'espace pour que les gens puissent marcher, rouler, faire du vélo, et simplement exister. La motion est maintenant transmise au Conseil municipal, qui l'examinera lors de sa réunion du 8 février.

 

Il n'est pas trop tard pour empêcher le retour de Wellington aux voitures ! Vous pouvez agir en envoyant un courriel à votre conseiller municipal, y compris en utilisant notre lettre type (cliquez en-dessous). Gardons Wellington ouverte aux gens !

Contacter votre conseiller

________________________________

 

Below is the text of Ecology Ottawa's delegation to City Council’s Transportation Committee on January 26, 2023.

 

Thank you for the opportunity to speak. I’m addressing you on behalf of Ecology Ottawa.

 

Ecology Ottawa believes that Wellington Street should remain open to people.

 

Over the past year, we’ve seen Wellington used for a variety of activities:

  • There was a two-day road hockey tournament here last August
  • Visitors—and even locals—have been enjoying the Parliamentary Precinct and the surrounding architecture in calmness and safety
  • People who work in the area can now bike to work safely
  • Even festivals on nearby Sparks Street, like the Asian Night Market and the Busker Fest, have been able to safely spill over to the adjoining streets

 

Returning Wellington to cars would put an end to this. Instead, it would put more cars on the road, bringing the normal ecological consequences, and making downtown more dangerous for people who walk, roll, and bike.

 

Returning Wellington to cars is the opposite of what we should be doing in 2023, whether in light of the climate crisis—which City Council declared in 2019—or the pressing need for recreational places, cleaner air, or safe transportation networks.

 

In fact, returning Wellington to cars contradicts the City’s own commitments.

  • In the recently approved Official Plan, for example, the second of five Big Policy Moves—that is, the document’s basic principles—states that “by 2046, the majority of trips should be made by sustainable modes,” and that to meet this goal, “Increasing the share of trips by sustainable modes of transportation is urgently needed” (2.1)
  • Regarding downtown in particular, the Official Plan also commits to that “the transportation network for the Downtown Core shall prioritize walking and cycling for short trips, and cycling and transit for longer trips, such that convenience and safety for pedestrians, cyclists and transit users shall take priority over private motor vehicle access and movement in the Downtown Core” (5.1.2).

In short, the City’s official documents and commitments support preserving Wellington for people and sustainable transportation modes rather than for cars.

 

Interestingly, City staff acknowledge there is no need to return Wellington to cars. In a memo distributed to this very committee a week ago, Phil Landry, Director of Traffic Services with the City, wrote that “the current closure [to cars] has not had a significant negative impact to the transportation network.” 

 

In short, there is no reason to return Wellington to cars, and there’s every reason to leave it open for people, and thus to fulfill the City’s most basic commitments.

 

Far from returning it to cars, Wellington’s current state should be enhanced.

 

First of all, the federal government should be pressed to produce a plan to reanimate Wellington. This stretch is full of potential, both as a place to be and a place to travel through gently, and we should take advantage of that potential. Let the NCC run pilot projects like its highly successful bistros around Ottawa. Let the Downtown Revitalization Task Force that Member of Parliament Yasir Naqvi struck produce recommendations. Open a call for proposals for using the space.

 

Second, Wellington’s current configuration should be extended to fill gaps in our transportation network. I’ve provided a slide with a map of the current conditions, where yellow and orange lines are existing bike infrastructure and red is the portion of Wellington currently open to people. This map shows how if extended in three directions, Wellington could complete critical parts of the downtown biking network:

  • Extending west would connect with the Bay St biking facilities
  • Extending east would connect with the Mackenzie Ave facilities and the Rideau Canal Eastern Pathway
  • Extending south on O’Connor would complete the last portion of the O’Connor bikeway, which travels all the way to the Glebe

I’ve provided another map that shows these connections, with extensions along Wellington in green and extensions down O’Connor in purple.

 

In closing, Wellington is located in the densest part of Ottawa and is of central importance to the city, both as a place to be and an active transportation link. We urge you to keep it open for people.

 

________________________________

La traduction de la présentation faite par Écologie Ottawa au Comité des transports suit.

 

Merci de me donner l'occasion de vous parler. Je m'adresse à vous au nom d'Écologie Ottawa.

 

Écologie Ottawa croit que la rue Wellington devrait rester ouverte aux gens.

 

Au cours de la dernière année, nous avons vu la rue Wellington utilisée pour une variété d'activités :

  • Un tournoi de hockey sur route de deux jours a eu lieu ici en août dernier.
  • Les visiteurs - et même les Ottavien/nes - ont pu profiter de la Cité parlementaire et de l'architecture environnante dans le calme et la sécurité.
  • Ceux qui travaillent dans le quartier peuvent maintenant se rendre au travail à vélo en toute sécurité.
  • Même les festivals de la rue Sparks, comme le marché de nuit asiatique et le Busker Fest, ont pu se dérouler en toute sécurité dans les rues adjacentes.

 

Le retour des voitures à Wellington mettrait fin à cette situation. À la place, cela mettrait plus de voitures sur la route, entraînant les conséquences écologiques normales, et rendant le centre-ville plus dangereux pour les personnes qui marchent, roulent et font du vélo.

 

Rendre Wellington aux voitures est le contraire de ce que nous devrions faire en 2023, que ce soit à la lumière de la crise climatique - que le conseil municipal a déclarée en 2019 - ou du besoin pressant de lieux de loisirs, d'un air plus pur ou de réseaux de transport sûrs.

 

En fait, rendre Wellington aux voitures contredit les propres engagements de la Ville.

  • Dans le Plan officiel récemment approuvé, par exemple, le deuxième des cinq Big Policy Moves - c'est-à-dire les principes de base du document - stipule que " d'ici 2046, la majorité des déplacements devraient être effectués par des modes durables ", et que pour atteindre cet objectif, " il est urgent d'augmenter la part des déplacements effectués par des modes de transport durables " (2.1).
  • En ce qui concerne le centre-ville en particulier, le Plan officiel s'engage également à ce que " le réseau de transport du cœur du centre-ville donne la priorité à la marche et au vélo pour les déplacements courts, et au vélo et au transport en commun pour les déplacements plus longs, de sorte que la commodité et la sécurité des piétons, des cyclistes et des usagers du transport en commun aient la priorité sur l'accès et le déplacement des véhicules automobiles privés dans le cœur du centre-ville " (5.1.2).

En bref, les documents officiels et les engagements de la ville soutiennent la préservation de Wellington pour les personnes et les modes de transport durables plutôt que pour les voitures.

Il est intéressant de noter que le personnel de la Ville reconnaît qu'il n'est pas nécessaire de rendre Wellington aux voitures. Dans une note de service distribuée à ce même comité il y a une semaine, Phil Landry, directeur des services de circulation de la ville, a écrit que "la fermeture actuelle [aux voitures] n'a pas eu d'impact négatif significatif sur le réseau de transport".

En bref, il n'y a aucune raison de rendre Wellington aux voitures, et il y a toutes les raisons de la laisser ouverte aux gens, et donc de respecter les engagements les plus fondamentaux de la Ville.

Loin de la rendre aux voitures, l'état actuel de Wellington devrait être amélioré.

Tout d'abord, il faudrait presser le gouvernement fédéral de produire un plan de réanimation de la Wellington. Ce tronçon est plein de potentiel, à la fois comme lieu de vie et comme lieu de déplacement en douceur, et nous devrions tirer parti de ce potentiel. Laissez la CCN mener des projets pilotes, comme ses bistros très réussis autour d'Ottawa. Laissez le Groupe de travail sur la revitalisation du centre-ville, créé par le député Yasir Naqvi, formuler des recommandations. Lancer un appel de propositions pour l'utilisation de l'espace.

Deuxièmement, la configuration actuelle de Wellington devrait être étendue pour combler les lacunes de notre réseau de transport. J'ai fourni une diapositive avec une carte des conditions actuelles, où les lignes jaunes et orange sont les infrastructures cyclables existantes et le rouge est la partie de Wellington actuellement ouverte aux personnes. Cette carte montre comment, si elle était prolongée dans trois directions, la rue Wellington pourrait compléter des parties essentielles du réseau cyclable du centre-ville :

  • Le prolongement vers l'ouest permettrait de rejoindre l'infrastructure cyclable de Bay St.
  • Le prolongement vers l'est permettrait de relier l'infrastructure cyclable de l'avenue Mackenzie et le sentier est du canal Rideau.
  • Le prolongement vers le sud sur O'Connor permettrait de compléter la dernière portion de la piste cyclable O'Connor, qui va jusqu'au Glebe.

J'ai fourni une autre carte qui montre ces connexions, avec les extensions le long de Wellington en vert et les extensions le long de O'Connor en violet.

En conclusion, la rue Wellington est située dans la partie la plus dense d'Ottawa et revêt une importance centrale pour la ville, à la fois comme lieu de vie et comme lien de transport actif. Nous vous implorons de la garder ouverte aux gens.

Latest posts

Share this page

Take action

Sign Up To Volunteer
Council Watch
Sign Our Petitions
Make a Donation

Connect with us