Environmental, community and social justice groups stand resolutely with the City of Ottawa in rejecting Doug Ford's Bill 23

New omnibus housing legislation is a threat to environmental, social, and economic well-being - so it needs to be withdrawn

MEDIA RELEASE

OTTAWA | TRADITIONAL TERRITORY OF THE ALGONQUIN ANISHINAABEG, November 11, 2022 - Leading environmental, community and social justice organizations from across Ottawa stand together with the City of Ottawa in rejecting Bill 23. Civil society groups from the People’s Official Plan coalition are speaking up and mobilizing their supporters to call on Doug Ford, his Ministers, and his Conservative government to do away with this harmful legislation

The groups reject Bill 23 on the basis that it will not meaningfully increase affordable housing nor take into account environmental and food security impacts while also contributing to costly expanding sprawl. The proposal will lead to environmental destruction during a climate emergency, when we need to be protecting the green space, watersheds and foodlands we have left. The host of policies recommended in Bill 23 are detrimental to legitimate and pressing concerns, including homelessness and core housing needs, climate risk, affordability, urban trees and parks and public engagement in the planning process.   

Bill 23 raises a number of environmental concerns, including jeopardizing the protection of habitats, ecosystems, wetlands, urban parklands, and other greenspaces. It also effectively scraps Ottawa’s green building standard, in an incredible lack of foresight, missing climate targets while ultimately costing homeowners and renters. Ottawa is facing frequent extreme heat and more intense storms; unless buildings are designed to handle these, threats to life, health, building structures and insurance costs will multiply rapidly and Ottawa’s urban developments will become unsafe, costly and uncomfortable places to live. Bill 23 needs to foster smart development that takes these “new normal” conditions into account.

The bill also raises critical social concerns, with significant impacts on housing for residents experiencing housing stress or homelessness, while also penalizing renters and cutting regulations to protect tenants from renovictions. It threatens to lead to fewer municipal services, parks, neighbourhood liveability, and community benefits while also raising the likelihood of significant increases in property taxes and user fees, all at a time when household costs are rising and food security programs are stretched.

Densification of urban areas and an increase in housing are sorely needed, and the coalition supports the move to allow three units per lot as of right. However, in realizing densification and housing, we need to do so in a smart and sustainable way that does not cause undue environmental, health, social and municipal fiscal damage. 

Finally, the Bill is a threat to democracy, as the public has not been reasonably consulted. At the very least, the Province must extend the public comment period by three months, during which time hearings need to be held in additional locations - including Ottawa. 

All Ottawa residents are encouraged to attend a rally on Tuesday, November 15 from 1-2 pm, to stand with the City of Ottawa in rejecting Bill 23. Residents are also urged to immediately contact their MPPs and the Minister of Municipal Affairs and Housing to voice their concern and oppose Bill 23 - for the future benefit and well-being of the environment and people. 

- 30 -

Background information

Quotes: 

Robert Brinker, President of the Federation of Citizen’s Associations said: “Bill 23 impacts every part of the Province of Ontario, urban, suburban and rural areas alike. We want public consultations for Eastern Ontario in Ottawa and elsewhere, not just within the Greater Toronto Area.”

Daniel Buckles, Adjunct Research Professor, Carleton University said: "Bill 23 is a scatter-shot across the bow of environmental and social justice concerns, hitting targets that have nothing or very little to do with the stated goals of housing affordability and accessibility. A narrower bill is needed."

Paul Johanis, Chair of the Greenspace Alliance of Canada’s Capital said: "The gentle intensification provisions of the Bill could be very helpful towards building denser, more liveable communities, but it comes at too high a price in terms of all the other detrimental measures packed into this proposed legislation."

Alice Irene Whittaker, Executive Director of Ecology Ottawa said: "During a period of intersecting crises and a climate emergency, Ontario needs to be doing everything in our power to protect the habitats and species upon which we depend - not slashing protections that are there to keep our future safe."

Spokespeople available for interview

Robert Brinker, President FCA and Chair FCA Planning and Zoning Committee [email protected]

Paul Johanis, Chair, Greenspace Alliance of Canada’s Capital [email protected]

Cheryl Randall, Climate Change Campaign Organizer, Ecology Ottawa [email protected]

Background Facts: 

Environment and climate change concerns

  • Critically, Doug Ford’s renewed attack on Conservation Authorities deprives Ontario of their ecosystem and habitat protection, moving this specialized land use decision-making to the 444 municipalities across Ontario, most of which simply do not have the necessary expertise. 
  • The Bill’s significant changes to how wetlands are evaluated and protected will also leave many of our greenspaces at risk of losing their designation and therefore protection. 
  • Urban parkland is also jeopardized by cutting in half the amount of park land that developers have to give the City in new developments, meaning that essential greenspace around our neighbourhoods will be slashed.
  • Ottawa’s green building standard (High Performance Development Standard), introduced earlier this year to help us meet our climate change targets in terms of energy and carbon efficiency for new builds, is effectively scrapped by this legislation, ultimately costing residents. This demonstrates an incredible lack of foresight as the cost of energy-retrofitting (or alternatively ever-rising utility costs) for both new homeowners and renters will be many times more than the cost of building better in the first place.

Social concerns

  • Capping inclusionary zoning at 5% and limiting it to transit areas is to effectively refuse using a regulatory tool that can create deeply affordable housing. 
  • The proposal to significantly limit Development Charges which can be levied by municipalities to pay for essential infrastructure means that neighbourhoods are likely to have fewer municipal services, park and community benefits. 
  • Neighbourhood liveability is likely to be negatively impacted, with municipalities no longer having any say over the look and feel of designs beyond health and safety impacts for both residential and commercial developments, changes to the Heritage Register, and the removal of community input into the Ontario Land Tribunal.

About the People’s Official Plan coalition

The People’s Official Plan (POP) coalition of environmental and social justice organizations works towards policy outcomes in the direction of greater economic, social and climate justice through the City of Ottawa Official Plan and its implementation. The organizations that make up the POP coalition and support the call to reject Bill 23 include: 

  • ACORN
  • Alliance to End Homelessness Ottawa
  • Beechwood Market
  • Bike Ottawa
  • Citizen Climate Counsel (C3)
  • City for All Women Initiative (CAWI)
  • Community Associations for Environmental Sustainability (CAFES)
  • Ecology Ottawa
  • Energy Mix
  • Federation of Citizens’ Associations (FCA)
  • For Our Kids Ottawa/Gatineau
  • Greenspace Alliance of Canada’s Capital
  • Healthy Transportation Coalition
  • Heritage Ottawa
  • Just Food
  • Ottawa Eco-Talent Network
  • Ottawa Renewable Energy Cooperative/CoEnergy
  • Ottawa Transit Riders
  • ReImagine Ottawa
  • Somerset West Community Health Centre
  • The Ottawa Carleton Wildlife Centre
  • Walkable Ottawa
  • Waste Watch Ottawa

https://www.ottawaclimatesolutions.net/blog

********************************************************************************************************

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 

Les groupes environnementaux, communautaires et de justice sociale se rangent résolument du côté de la Ville d'Ottawa pour rejeter le projet de loi 23 de Doug Ford. 

La nouvelle législation omnibus sur le logement est une menace pour le bien-être environnemental, social et économique - elle doit donc être retirée. 

OTTAWA | TERRITOIRE TRADITIONNEL DE L'ALGONQUIN ANISHINAABEG, le 11 novembre 2022 - D'importantes organisations environnementales, communautaires et de justice sociale de partout à Ottawa font front commun avec la Ville d'Ottawa pour rejeter le projet de loi 23. Les groupes de la société civile de la coalition Le Plan officiel populaire prennent la parole et mobilisent leurs partisans pour demander à Doug Ford, à ses ministres et à son gouvernement conservateur d'abandonner cette législation néfaste

Les groupes rejettent le projet de loi 23 parce qu'il n'augmentera pas de manière significative le nombre de logements abordables et ne tiendra pas compte des impacts sur l'environnement et la sécurité alimentaire, tout en contribuant à l'expansion coûteuse de l'étalement urbain. La proposition entraînera la destruction de l'environnement durant une urgence climatique, alors que nous devons protéger les espaces verts, les bassins versants et les terres alimentaires qui nous restent. La multitude de politiques recommandées dans le projet de loi 23 porte atteinte à des préoccupations légitimes et urgentes, notamment l'itinérance et les besoins fondamentaux en matière de logement, le risque climatique, l'abordabilité, les arbres et les parcs urbains et la participation du public au processus de planification. 

Le projet de loi 23 soulève un certain nombre de préoccupations environnementales, notamment la mise en péril de la protection des habitats, des écosystèmes, des zones humides, des parcs urbains et d'autres espaces verts. De plus, il met à la porte la norme de construction écologique d'Ottawa, ce qui constitue un incroyable manque de prévoyance qui ne permet pas d'atteindre les objectifs climatiques et qui coûte cher aux propriétaires et aux locataires. Ottawa fait face à des chaleurs extrêmes fréquentes et à des tempêtes plus intenses ; à moins que les bâtiments ne soient conçus pour y faire face, les menaces à la vie, à la santé, aux structures des bâtiments et aux coûts d'assurance se multiplieront rapidement et les aménagements urbains d'Ottawa deviendront des endroits dangereux, coûteux et inconfortables à vivre. Le projet de loi 23 doit favoriser un développement intelligent qui tient compte de ces conditions " nouvelles normales ". 

Le projet de loi soulève également des préoccupations sociales cruciales, avec des répercussions importantes sur le logement des résidents en difficulté ou sans abri, tout en pénalisant les locataires et en réduisant les règlements visant à protéger les locataires contre les expulsions par rénovations. Il menace d'entraîner une diminution des services municipaux, des parcs, de la qualité de vie dans les quartiers et des avantages communautaires, tout en augmentant la probabilité d'une hausse importante des impôts fonciers et des frais d'utilisation, le tout à un moment où les coûts des ménages augmentent et où les programmes de sécurité alimentaire sont mis à rude épreuve. La densification des zones urbaines et l'augmentation du nombre de logements sont des besoins criants, et la coalition soutient la décision de permettre trois unités par lot de plein droit. Cependant, en réalisant la densification et le logement, nous devons le faire d'une manière intelligente et durable qui ne cause pas de dommages indus à l'environnement, à la santé, à la société et aux finances municipales. 

Enfin, le projet de loi est une menace pour la démocratie, car le public n'a pas été raisonnablement consulté. À tout le moins, la province doit prolonger la période de consultation publique de trois mois, période pendant laquelle des audiences doivent être exigées à d'autres endroits, y compris à Ottawa.

Tous les résidents d'Ottawa sont encouragés à assister à un rassemblement le mardi 15 novembre, de 13 h à 14 h, pour se joindre à la ville d'Ottawa et rejeter le projet de loi 23. Les résidents sont également invités à communiquer immédiatement avec leurs députés provinciaux et le ministre des Affaires municipales et du Logement afin d'exprimer leurs préoccupations et de s'opposer au projet de loi 23 - pour le bien et le bien-être futurs de l'environnement et de la population.

 - 30 -

Les citations, les porte-paroles et les faits de base se trouvent ci-dessous.

Citations : 

Robert Brinker, président de la Fédération des associations de citoyens, a déclaré : "Le projet de loi 23 a un impact sur toutes les régions de la province de l'Ontario, qu'elles soient urbaines, banlieusardes ou rurales. Nous voulons des consultations publiques pour l'Est de l'Ontario à Ottawa et ailleurs, pas uniquement dans la région du Grand Toronto." 

Daniel Buckles, professeur auxiliaire de recherche à l'Université Carleton, a déclaré : "Le projet de loi 23 est un tir éparpillé sur l'arc des préoccupations environnementales et de justice sociale, frappant des cibles qui n'ont rien ou très peu à voir avec les objectifs déclarés d'abordabilité et d'accessibilité du logement. Un projet de loi plus étroit est nécessaire." 

Paul Johanis, président de l'Alliance pour les espaces verts de la capitale du Canada, a déclaré : "Les dispositions d'intensification modeste du projet de loi pourraient être très utiles pour construire des communautés plus denses et plus vivables, mais le prix à payer est trop élevé par rapport à toutes les autres mesures préjudiciables emballées dans cette législation proposée." 

Alice Irene Whittaker, directrice générale d'Écologie Ottawa, a déclaré : "En cette période de crises croisées et d'urgence climatique, l'Ontario doit faire tout ce qui est en son pouvoir pour protéger les habitats et les espèces dont nous dépendons - et non pas sabrer dans les protections qui sont là pour assurer notre avenir." 

Porte-paroles disponibles pour une entrevue : 

Robert Brinker, Président de la FCA et président du Comité de planification et de zonage de la FCA [email protected] 

Paul Johanis, Président, Greenspace Alliance of Canada's Capital [email protected] 

Cheryl Randall Organisatrice de la campagne sur les changements climatiques, Écologie Ottawa [email protected] 

Données de base :

Préoccupations relatives à l'environnement et au changement climatique

  • L'attaque renouvelée de Doug Ford contre les Offices de protection de la nature prive l'Ontario de la protection de ses écosystèmes et de ses habitats, en transférant ce processus décisionnel spécialisé en matière d'aménagement du territoire aux 444 municipalités de l'Ontario, dont la plupart n'ont tout simplement pas l'expertise nécessaire. 
  • Les changements importants apportés par le projet de loi à la façon dont les zones humides sont évaluées et protégées feront en sorte que bon nombre de nos espaces verts risquent de perdre leur désignation et donc leur protection. 
  • Les parcs urbains sont également mis en péril par la réduction de moitié de la superficie des parcs que les promoteurs doivent céder à la Ville dans les nouveaux développements, ce qui signifie que les espaces verts essentiels autour de nos quartiers seront réduits. 
  • La norme de construction verte d'Ottawa (Normes pour l’aménagement d’immeubles très performants), introduite plus tôt cette année pour nous aider à atteindre nos objectifs en matière de changement climatique en termes d'efficacité énergétique et de carbone pour les nouvelles constructions, est effectivement mise à la porte par cette législation, ce qui coûte finalement aux résidents. Cela témoigne d'un incroyable manque de prévoyance, car le coût de la rénovation énergétique (ou la hausse constante des coûts des services publics) pour les nouveaux propriétaires et les locataires sera plusieurs fois supérieur au coût de la construction d'un meilleur bâtiment. 

Préoccupations sociales 

  • Plafonner le zonage inclusif à 5% et le limiter aux zones de transit revient à refuser d'utiliser un outil réglementaire qui peut créer des logements très abordables.
  • La proposition de limiter considérablement les redevances d'aménagement qui peuvent être perçues par les municipalités pour payer les infrastructures essentielles signifie que les quartiers risquent d'avoir moins de services municipaux, de parcs et d'avantages communautaires.
  • L'habitabilité des quartiers risque de subir des répercussions négatives, car les municipalités n'auront plus leur mot à dire sur l'aspect et la convivialité des conceptions, sans compter les répercussions sur la santé et la sécurité des aménagements résidentiels et commerciaux, les changements apportés au Registre du patrimoine et l'élimination de l'apport de la collectivité au Tribunal foncier de l'Ontario. 

À propos de la coalition Plan official populaire

La Coalition pour le Plan officiel populaire (POP), qui regroupe des organisations de défense de l'environnement et de la justice sociale, s'efforce d'obtenir des résultats politiques allant dans le sens d'une plus grande justice économique, sociale et climatique par le biais du Plan officiel de la Ville d'Ottawa et de sa mise en œuvre. Les organisations qui forment la coalition POP et qui appuient l'appel au rejet du projet de loi 23 sont les suivantes : 

  • ACORN 
  • Alliance pour mettre fin à l'itinérance à Ottawa 
  • Marché Beechwood 
  • Vélo Ottawa 
  • Citizen Climate Counsel (C3) 
  • Initiative de la ville pour toutes les femmes (CAWI) 
  • Associations communautaires pour la durabilité de l'environnement (CAFES) 
  • Écologie Ottawa 
  • Energy Mix 
  • Fédération des associations de citoyens (FCA) 
  • Heritage Ottawa
  • Pour nos enfants Ottawa/Gatineau 
  • Alliance des espaces verts de la capitale du Canada 
  • Coalition pour un transport sain 
  • Ottawa Carleton Wildlife Centre
  • Alimentation juste 
  • Réseau Éco-Talent d'Ottawa 
  • ReImagine Ottawa
  • Coopérative d'énergie renouvelable d'Ottawa/CoEnergy
  • Les usagers du transport en commun d'Ottawa 
  • Centre de santé communautaire Somerset Ouest 
  • Walkable Ottawa 
  • Waste Watch Ottawa

https://www.ottawaclimatesolutions.net/blog

Share this page

Take action

Sign Our Petitions
Join Council Watch
Sign Up To Volunteer
Make a Donation

Connect with us